TÉLÉPHONE: 450 587-5901 | HEURES D'OUVERTURE

PROJET DU NOUVEAU TERMINAL À CONTENEURS À CONTRECOEUR : UNE ANNONCE ATTENDUE DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES

A+ A- A

Verchères, le 1 février 2018 – C’est avec une grande satisfaction que la préfet de la MRC de Marguerite-D’Youville et mairesse de Sainte-Julie, Mme Suzanne Roy, a accueilli l’annonce, par l’Administration Portuaire de Montréal (APM), de la poursuite de son projet d’expansion à Contrecœur.

« Nous attendions cette annonce depuis des années, a déclaré Mme Roy. L’intention de l’APM d’aller de l’avant avec ce projet représente pour nous une réelle opportunité de richesse qui profitera à l’ensemble du Québec, grâce aux milliers d’emplois qui seront créés lors de la construction du nouveau terminal et, par la suite, pour l’opération de celui-ci. » Pour elle, il s’agit surtout d’une excellente nouvelle pour le secteur manufacturier puisque plus il y aura de marchandises acheminées par conteneurs vers les installations de Montréal-Contrecœur, plus les entreprises d’ici auront des opportunités d’exporter leurs produits à l’étranger à un moment où le marché américain semble vouloir imposer de nouvelles barrières tarifaires.

Installations existantes du Port de Montréal à Contrecœur Crédit photo : Port de Montréal

Pour M. Sylvain Berthiaume, directeur général de la MRC et président de la zone industrialo-portuaire de Contrecœur-Varennes, ce projet représente beaucoup plus que des investissements dédiés aux activités portuaires. « À une importante industrie de la logistique, se greffent généralement des activités industrielles du même genre. Avec la création du pôle logistique régional de Contrecœur et de la zone industrialo-portuaire de Contrecœur-Varennes, ce sont des investissements de plusieurs centaines de millions de dollars et la création de milliers d’emplois qui s’ajouteront à ceux de ce nouveau terminal, affirme M. Berthiaume. La MRC de Marguerite-D’Youville et ses partenaires municipaux se préparent déjà depuis plusieurs années à la venue de ces investissements. Je n’ai aucun doute que l’APM, en bon citoyen corporatif, fera tout pour respecter ses engagements au niveau environnemental. »

Du côté des élus(es) du territoire de la MRC, on partage aussi la même satisfaction puisque ce projet reçoit leur appui ainsi que celui des maires et mairesses de la Montérégie Est, et ce, depuis 2009. Pour eux, cette infrastructure logistique stratégique se doit d’avoir un fort soutien des acteurs socioéconomiques puisqu’il en va de l’avenir de milliers d’emplois et du dynamisme économique de la grande région métropolitaine.

En terminant, Mme Suzanne Roy rappelle que la compétition dans les secteurs du transport et du transbordement des marchandises par les voies maritimes est vive et qu’il faut donner les moyens à l’APM de réaliser ce grand projet tel que prévu. « Au cours des prochaines années, les ports de la côte est américaine – notamment ceux de New-York/New-Jersey et de la Virginie – qui sont les principaux compétiteurs du Port de Montréal, profiteront de milliards de dollars en investissements pour adapter leurs installations aux nouvelles réalités du marché dont les changements dans les flux de transport des marchandises. Si l’on veut atteindre nos propres objectifs en matière de création d’emplois liée aux activités maritimes, il importe de soutenir le Port de Montréal dans ce projet. Il y va du maintien et de la création de milliers d’emplois pour la grande région de Montréal.

Source : MRC de Marguerite-D’Youville