TÉLÉPHONE: 450 587-5901 | HEURES D'OUVERTURE

Historique

A+ A- A

Antoine Pécaudy, Sieur de Contrecœur, capitaine du régiment de Carignan-Salières, fonde un établissement en 1667, sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent, à environ 52 kilomètres en aval de Montréal. En 1668 s’inscrit la première mention dans le registre paroissial; date qui fut retenue en 1968 par le comité des Fêtes du 3e centenaire pour célébrer l’anniversaire de fondation de Contrecœur.

Antoine de Pécaudy, né à Vigneau près de Saint-Chef en Dauphiné, épouse à Québec le 9 septembre 1667 Barbe Denys De La Trinité alors âgée de 15 ans. Ils ont 3 enfants : Louis, Marie et François-Antoine.

En 1672, Antoine Pécaudy de Contrecœur reçoit officiellement cette seigneurie du roi de France, des mains de l’intendant Jean-Talon. C’est une concession de deux lieues de large, le long du fleuve, et de deux lieues de profondeur. Aujourd’hui la municipalité de Contrecœur occupe une partie de ce territoire.

Les derniers seigneurs de Contrecœur sont Jeanne Cartier-Richard et son frère, Joseph-Louis Cartier, de 1922 à environ 1950. Née à Saint-Antoine-sur-Richelieu, Jeanne Cartier épouse le 13 juin 1907 le notaire Jean-Marie-Richard. Le jeune couple habite une très ancienne maison, la Maison Lenoblet-du-Plessis qu’il rénove et lui donne le visage qu’on lui connaît aujourd’hui.

La paroisse religieuse Sainte-Trinité de Contrecœur est érigée canoniquement en novembre 1832, tandis que la municipalité de la Paroisse est créée en 1845 en prenant le même territoire que celui de la paroisse religieuse. Le premier maire élu fut Amable Marion, marchand.

À la suite d’une requête présentée par les électeurs municipaux de la Paroisse, la municipalité du Village de Contrecœur reçoit ses lettres patentes le 30 avril 1902.

Le village de Contrecœur se forme, petit à petit, comme tous les villages de la province, à partir de l’agglomération des artisans, des commerçants et des rentiers ayant quitté leur ferme pour laisser la place à leurs enfants.

C’est au début des années 1900 que sont construites les premières manufactures de chaussures qui transforment le paysage économique de Contrecœur. Cela favorise également l’augmentation de la population urbaine et la diversification de l’économie locale. Pendant plusieurs années, Contrecœur doit sa renommée à ses fabriques de chaussures qui contribuent à faire de la municipalité un centre manufacturier important de la région.

Vers la fin des années 50, la paroisse accueille d’importantes entreprises sidérurgiques qui consacrent la vocation industrielle de Contrecœur. La nécessité d’offrir de nouveaux services et de nouveaux équipements et infrastructures, les pressions des citoyens et des négociations politiques amènent le village et la paroisse à fusionner en 1976.

La municipalité de Contrecœur fait partie de la MRC de Marguerite-D’Youville, constituée officiellement le 1er janvier 1982. En mai 1997, Contrecœur obtient officiellement son statut de « ville ».

La ville de Contrecœur est aujourd’hui une communauté moderne, dont l’économie est largement dominée par le secteur industriel. Le grand complexe sidérurgique Arcelor Mittal, ainsi que les petites entreprises manufacturières et de service qui gravitent autour, assurent des emplois bien rémunérés à plus de 2 000 personnes. Cette bonne santé du secteur économique et la configuration exceptionnelle du territoire de la ville, qui compte plus de 20 kilomètres de zone littorale sur le majestueux fleuve Saint-Laurent, contribuent largement à donner aux quelques 7 740 citoyens de Contrecœur une qualité de vie que l’on ne retrouve à peu près nulle part ailleurs.

La Ville de Contrecœur comprend 2 paroisses, soit Sainte-Trinité et Saint-Laurent-du-Fleuve.

PESBYTÈRE SAINTE-TRINITÉ
4932, route Marie-Victorin
Contrecœur (Québec)  J0L 1C0
Téléphone : 450 587-2420
Courriel : paroise-ste-trinite@videotron.ca

Église Sainte-Trinité
4949, route Marie-Victorin
Contrecoeur (Québec)  J0L 1C0
Église Saint-Laurent-du-Fleuve
8749, route Marie-Victorin
Contrecoeur (Québec)  J0L 1C0
Direction : Sortie 119 de l’Autoroute 30, emprunter la rue Saint-Antoine en direction de la route Marie-Victorin puis tourner à gauche sur la route Marie-Victorin. Direction : Sortie 126 de l’Autoroute 30, emprunter la montée Saint-Roch en direction de la route Marie-Victorin. Tourner à droite sur la route Marie-Victorin.

Plusieurs transformations importantes dans l’histoire de l’administration municipale :

1845-1847 Municipalité de Paroisse.
1847-1855 Municipalité abolie et remplacée par une organisation de comté.
1855-1902 Rétablissement de la municipalité de Paroisse tout en conservant l’organisation de comté
1902 Naissance de la municipalité du Village ayant une superficie d’environ un kilomètre et demi carré autour de l’église. Le reste du territoire de Contrecœur demeure la municipalité de Paroisse.
1976 Fusion des deux municipalités en une seule, la municipalité de Contrecœur.
1997 Contrecœur obtient son statut de « ville ».