TÉLÉPHONE: 450 587-5901 | HEURES D'OUVERTURE

Plan de développement de communauté nourricière (PDCN)

A+ A- A

La Ville de Contrecœur annonce qu’elle élaborera au cours des prochains mois son premier Plan de développement de communauté nourricière (PDCN). Ce plan lui permettra la réalisation de projets favorisant l’accès à des aliments sains pour ses citoyens ainsi que le développement d’une offre alimentaire locale qui tend vers un modèle plus durable.

Pour la réalisation de ce projet, la Ville a obtenu une subvention de 25 000 $ du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) par l’intermédiaire du Programme d’appui au développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire en région.

En collaboration avec l’organisme Vivre en ville, Contrecœur déterminera les grandes orientations de son nouveau plan qui consistera à réaliser un portrait des acteurs, des infrastructures, des activités et des initiatives se rattachant au système alimentaire local, ainsi qu’un diagnostic en concertation avec son milieu.

Les citoyens et les acteurs locaux feront d’ailleurs partie prenante de cette démarche alors qu’ils pourront participer à des consultations publiques. Les participants pourront ainsi échanger des idées avec des membres du milieu et des représentants de la Ville. Le diagnostic réalisé, après les consultations, permettra ensuite de définir des objectifs, une vision commune et des pistes d’intervention.

Sur la bonne voie

Dans les dernières années, la Ville de Contrecœur a mis en place divers projets et plusieurs actions afin de répondre aux objectifs de son premier Plan d’action en développement durable, adopté en 2019. Devenir une communauté nourricière fait partie des objectifs établis par la Ville et du comité du Plan de développement durable.

Rappelons que la Ville possède des jardins communautaires sur son territoire, mais elle met également à la disposition des citoyens, lors de la saison estivale, plusieurs produits frais (légumes, fruits et fines herbes) grâce à une dizaine de jardins urbains.

Ils sont installés dans ses parcs municipaux ainsi que le long de la route Marie-Victorin et de la rue Saint-Antoine. Dans le cadre de son premier budget participatif, la Ville a également entamé la création d’une forêt nourricière au parc Amable-Marion.

Diverses actions environnementales sont aussi prévues dans les prochains mois, dont entre autres, la mise en place d’un projet pilote de marché urbain et la poursuite de l’implantation d’un circuit comestible.

Pour de plus amples informations sur nos gestes en lien avec l’environnement, cliquez ici.

Communiqué de presse :

Découvrez qu’est-ce qu’une communauté nourricière juste ici :