Où souhaitez-vous
partager cette page?

Portrait de ma ville

Données géographiques

Située en Montérégie, Contrecœur s’étend sur quelque 20 km le long du fleuve Saint-Laurent. Localisée à 40 km à l’est de Montréal et à proximité des grands axes routiers de la Rive-Sud de Montréal, elle fait partie des six municipalités de la MRC de Marguerite-D’Youville. 

L‘autoroute 30 (autoroute de l’acier) et la route 132 relient Contrecœur à Montréal en moins de 30 minutes.

Les villes voisines de Contrecœur sont :

  • Sorel-Tracy (à l’est)
  • Saint-Roch-de-Richelieu et Saint-Antoine-sur-Richelieu (au sud)
  • Verchères (à l’ouest)
  • Lavaltrie et Lanoraie (sur la Rive-Nord du fleuve Saint-Laurent)

Sa situation géographique favorise notamment :

  • l’accès à la rive et au fleuve Saint-Laurent
  • l’observation des couchers de soleil d’une splendeur inégalée 
  • l’accès à de nombreux sites en pleine nature où sont possibles la chasse, la pêche, le nautisme, la détente et l’observation de la faune
  • la présence d’industries de la métallurgie par la proximité des infrastructures de transport (ligne ferroviaire) et des voies navigables commerciales 
  •  les activités portuaires confèrent à la ville de Contrecœur une vocation portuaire de portée internationale

Population

Contrecœur, ville attractive

  • 9 838 habitants

Riche de ses quelque 350 ans d’histoire, la Ville de Contrecœur, en bordure du fleuve Saint-Laurent, connaît une croissance fulgurante tant au point de vue de sa population qu’au plan économique. La croissance s’explique par les attraits indéniables de la ville et l’amélioration des services et l’offre de loisirs à la population. Des projets structurants d’envergure tels que l’expansion du Port de Montréal à Contrecœur, la mise en place du pôle logistique régional et la zone industrialo-portuaire ajoutent à l’essor que connaît la ville.

Faits saillants

  • La population de Contrecœur a pratiquement doublé au cours de la dernière décennie.
  • Contrecœur a maintenu, au cours des dernières années, une hausse annuelle de sa population de 3,14 % alors qu’elle se chiffrait à 6 001 personnes en 2010.
  • En 2021, la croissance de la population a bondi de 4,6 % portant le nombre de ses habitants à 9 838. 
  • La dernière décennie affiche donc une augmentation de 56,74 %. Les données du décret de la population sont rendues publiques sur la base de l’estimation faite par l’Institut de la statistique du Québec.
  • Contrecœur se classe au 22e rang des 1162 municipalités du Québec pour son indice de bonne vitalité économique (Institut de la Statistique du Québec, mars 2021)
  • Les secteurs résidentiel, commercial et industriel sont en effervescence (chantier de développement FORUM, projet CANAC, etc.). 
  • 2022 : cap vers les 10 000 habitants.

Tableau de la croissance démographique

Statistiques

  • Population : 9 838 habitants
  • MRC : Marguerite-D’Youville
  • Dates importantes : décembre 1975 - Constitution de la Municipalité de Contrecœur à la suite de la fusion de la paroisse et du village de Contrecœur (régie par le Code municipal du Québec). L’année 1997 marque le changement de régime puisque la municipalité devient la Ville de Contrecœur (régie par La Loi sur les cités et villes).
  • Superficie totale (km2) : 88,24 km2
  • Superficie terrestre (km2) : 62,63 km2
  • Principales artères provinciales : autoroute 30 (autoroute de l’acier) et la route 132, montée Lapierre et montée Saint-Roch
  • Longueur du réseau d’aqueduc : 76 687 mètres linéaires d’aqueduc
  • Eaux usées : 37 109 ml
  • Eaux pluviales : 25 341 ml
  • Nombre de parcs : 20 parcs et espaces verts, un espace canin, deux parcs-école et un parc régional
  • Superficie totale des parcs : 333 400 mc (excluant le parc régional)
  • Réseau cyclable : près de 10 km
  • Superficie du Parc industriel : 500 000 mc
*Information mise à jour en avril 2022

Portrait territorial de Contrecœur de l’Observatoire du Grand Montréal

Gentilé

Contrecœuroise, Contrecœurois.

Armoiries et devise

Les armoiries et le tartan sont parmi les symboles identitaires de Contrecœur établie sur la rive du Saint-Laurent depuis 1668. Ces signes distinctifs représentent les racines de la ville, son passé et son présent. 

Les armoiries, adoptées par la Ville de Contrecœur, rappellent qu’elle est située dans l’ancienne seigneurie de ce nom, concédée à Antoine Pécaudy de Contrecœur, natif de Vignieu en Dauphiné en France.

Description

De gueules à la bande d’or chargée de trois cœurs de gueules, accompagnée de deux grappes de raisin d’or, feuillées du même. L’écu est soutenu à dextre par un lion d’or et à senestre par un griffon aussi d’or.

  • Les armoiries de la ville de Contrecœur empruntent donc aux armoiries de la famille Pécaudy les « trois cœurs » placés sur la bande en modifiant cependant quelques couleurs. 
  • La bande étant « d’or » au lieu d’être verte, et les cœurs étant « rouges » au lieu d’être d’or. « Deux grappes de raisin » ont été introduites afin de rappeler la première seigneuresse de Contrecœur, Barbe Denys de la Trinité, en l’honneur de qui la paroisse de Contrecœur aurait été érigée sous le vocable de la Sainte-Trinité. 
  • L’écu des armoiries de Contrecœur est soutenu par « un lion et par un griffon ». Le « lion » est extrait des armoiries de la famille Pécaudy et le « griffon », des armoiries de la famille Denys.

Devise

La devise de la Ville est « À cœur vaillant, tout est possible ».

Usage spécifique

Les armoiries sont réservées pour les communications du conseil municipal, du cabinet de la mairesse et aux événements protocolaires. Elles sont, entre autres, sur le drapeau devant la mairie et celui dans la salle du conseil municipal, sur la mosaïque des élus municipaux et devant chacun des élus dans la salle du conseil municipal. Elles sont également, bien en vue, gravées sur l’immense panneau de verre dans la salle du conseil à la mairie. 

Demande d’utilisation

L’utilisation des armoiries de la ville doit faire l’objet d’une autorisation préalable du Service des communications au 450 587-5901, poste 235.

Demande d’utilisation des armoiries

Tartan

Tisser l’histoire au fil de la mémoire. Le tartan de Contrecœur rend hommage à tous les Contrecœuroises et Contrecœurois qui ont bâti notre communauté. Il ne reproduit pas le passé, il le continue.
-    Madeleine Asselin, conceptrice tisserande

Création 

Créé en 1992 par la Contrecœuroise Madeleine Asselin, le tartan de Contrecœur respecte toutes les normes d’enregistrement. Il a été homologué le 7 octobre de la même année par la Société écossaise des tartans, à Comrie, Pertshire, en Écosse, grâce à l’expérience de cette talentueuse artiste.

Origine

À l’origine, les tartans servaient à identifier les différents clans écossais. Chez nous, ils ont été conçus pour souligner des faits ou événements caractéristiques de chacune des régions. Les couleurs ont une valeur symbolique, reflétant l’histoire, les ressources naturelles ou le climat d’un milieu. Un tartan est utilisé à titre d’emblème tout comme un drapeau.

Composition

Tissu de laine à carreaux, le tartan compte plus de deux couleurs, réparties en séquences précises. Quel qu’en soit le nombre en chaîne, on retrouve le même ordre de couleurs en trame.

Le tartan constitue principalement un tissu pour foulard et jupe, mais il sert également à la confection de couvertures, de rideaux, de nappes et de multiples objets souvenirs tels que signet, napperon, écharpe, etc.

Couleurs

Les sept couleurs choisies évoquent les sept éléments composant les armoiries, la richesse du patrimoine ainsi que la spécificité du milieu.

  • Le rouge grenat symbolise le courage de nos fondateurs qui justifie toujours notre devise : « À cœur vaillant tout est possible ».
  • Le jaune or honore notre passé prestigieux et nos colonies de vacances, dont « Les Grèves » toujours active depuis 1912.
  • Le bleu océan évoque le fleuve Saint-Laurent qui baigne nos rives, éternise les liens qui nous unissent au pays natal de notre fondateur, Antoine-Pécaudy de Contrecœur.
  • Le blanc ancestral témoigne de la fierté, la détermination de nos gens, la richesse de notre patrimoine et notre sentiment d’appartenance.
  • Le vert pin représente le sol fertile, les îles de Contrecœur, la chasse aux canards et nos gigantesques pins.
  • Le gris acier rappelle l’essor important de Contrecœur avec l’établissement du chemin de fer, les installations portuaires et la venue des industries de l’acier.
  • Le brun cuir évoque les manufactures de chaussures, si importantes de 1883 aux années 2000.

Traditionnel

Le « traditionnel », où la couleur foncée domine, constitue le tartan de tous les jours.

Cérémonial

Le « cérémonial », celui où la couleur claire domine, se porte lors de cérémonies officielles.

Emblème floral

Dame de Pécaudy

La fleur officielle de la Ville de Contrecœur et vedette des plates-bandes.

Dame de Pécaudy

Superbe fleur d’un rouge éclatant à rouge sombre vers le centre, d’un cœur jaune or irradiant, très florifère, d’une hauteur de 68 cm et d’un diamètre de 15 cm, l’hémérocalle Dame de Pécaudy rehaussera votre aménagement paysager. 

Elle est le résultat du travail d’hybridation de Normand Dancause du Jardin des nuances. Cette fleur a été homologuée en février 2004 à l’American Hemerocallis Society.

  • Nom : Dame de Pécaudy
  • Caractéristique génétique : Tétraploïde
  • Feuillage : Dormant
  • Temps de floraison : mi-saison à tardif

Disponible en quantité limitée, au printemps et à l’été, la fleur est vendue par le Jardin des nuances (441, rang Nord, Sainte-Victoire-de-Sorel). 

Information : 450 494-3955

Emblème aviaire

Le Cardinal rouge est devenu l’emblème aviaire de Contrecœur en 2018 lors des festivités entourant le 350e anniversaire de la ville. Les citoyennes et les citoyens ont choisi une espèce parmi les six proposées: Cardinal rouge, Bernache du Canada, Canard chipeau, Canard colvert, Merle d’Amérique, Carouge à épaulettes.

Cardinal rouge Cardinalis Cardinalis

Cardinal rouge - Emblème aviaire officiel de la Ville de Contrecoeur

Cet oiseau nicheur du territoire est repérable dans les buissons près de l’eau, les lisières de forêts, les marais, les parcs urbains, les jardins et les haies. 

Les cardinaux forment un couple solitaire et monogame durant une saison, voire même davantage. Le mâle très territorial protège farouchement son territoire par le chant et peut même poursuivre les intrus. La femelle reste habituellement fidèle à l’emplacement de son nid, le construit généralement seule et privilégie un buisson, une haie ou un fourré très dense. Le mâle nourrit lui-même les oisillons pendant que la femelle prépare la prochaine couvée. Un fait peu courant chez les oiseaux, le mâle comme la femelle sont tous les deux d’excellents chanteurs. D’ailleurs, il est facile de les repérer par leur chant; ils se donnent régulièrement la réplique, particulièrement au printemps lors de la saison des amours. 

Le Cardinal rouge ne migre pas et demeure chez nous à l’année dans le sud du Québec. Il ajoute beaucoup de couleur dans une cour immaculée de blanc. Il est souvent facile de l’observer près de nos mangeoires tôt à l’aube jusqu’au crépuscule à l’automne et à l’hiver.

Sur le fleuve

Vois comme c’est beau!

Lire la vidéo