Politique de protection des renseignements personnels

Ce site utilise des témoins pour optimiser votre expérience de navigation et suivre la façon dont vous interagissez avec lui. En cliquant sur « J’accepte », vous consentez à l’utilisation de ces témoins. Pour plus de détails sur la façon dont nous traitons ces informations, consultez notre politique de confidentialité.

Je refuse

Où souhaitez-vous
partager cette page?

20 mai 2024 - Levée de l'avis d'ébullition entre le 260, rang du Brûlé et l'intersection de la montée Lapierre et du rang du Brûlé

20 mars 2024   |    Communiqués

Positionnement d’une ambulance en permanence - Contrecoeur demande au ministre Dubé d’intervenir

Contrecœur, le 20 mars 2024 – La Ville de Contrecœur demande au ministre de la Santé et des Services sociaux Christian Dubé d’intervenir rapidement pour qu’une ambulance soit positionnée en permanence sur son territoire afin de faire en sorte que les Contrecœuroises et les Contrecœurois ne soient plus à risque. Dans une résolution adoptée par le conseil municipal à la séance ordinaire du 19 mars, la Ville réitère sa demande au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre. Depuis plus de sept ans, la Ville a adopté plusieurs résolutions et adressé de nombreuses lettres à diverses instances, dont le ministère de la Santé et des Services sociaux, pour faire bouger ce dossier.

Tel que rapporté dans les médias nationaux tout récemment, Contrecœur occupe le second rang des pires endroits au Québec en matière de délais ambulanciers. Il faut en moyenne 21 minutes et 58 secondes pour obtenir une ambulance en situation de vie ou de mort dans la ville. Selon les experts, le délai acceptable est de 8 à 10 minutes. Il y a six ans, un homme de 63 ans est décédé à son domicile de Contrecœur. À l’époque, il avait fallu plus de 30 minutes pour que les ambulanciers parviennent au domicile du sexagénaire.

Il est important de rappeler que la population actuelle de la Ville de Contrecœur dépasse les 10 000 citoyennes et citoyens. La présence sur son territoire du complexe métallurgique d’ArcelorMittal, qui emploie plus de 1 000 personnes, est un enjeu majeur. Par ailleurs, la venue imminente du Port de Montréal va générer plus de 4 000 emplois durant la phase de construction et plusieurs autres milliers par la suite.

« Considérant la croissance de notre population, combinée à un bassin important de travailleurs principalement dans le secteur de l’industrie lourde avec des risques d’accidents de travail plus élevés, le délai d’intervention des ambulances doit être amélioré à Contrecœur. À la lumière de toutes ces informations, nous demandons l’intervention du ministre afin de faire en sorte que nos citoyennes et nos citoyens soient en sécurité », a mentionné la mairesse Maud Allaire.

Source : Ville de Contrecœur
À lire aussi