TÉLÉPHONE: 450 587-5901 | HEURES D'OUVERTURE

Agir contre l’agrile du frêne

A+ A- A

L’agrile du frêne a été observé pour la première fois au Canada en 2002 à Windsor, en Ontario. Elle provient de l’Asie et est apparue en raison de l’importation de palettes de bois de chauffage.

Depuis sa découverte, l’insecte s’est répandu en Amérique du Nord à une vitesse alarmante et s’attaque à toutes les essences de frênes. Nous constatons sa présence sur le territoire de Contrecœur, dont au parc Cartier-Richard. Ce parc possède 250 arbres, dont plus de 175 frênes.

Actions prises à Contrecœur contre l’agrile du frêne

Constatant l’ampleur de l’infestation sur son territoire en 2017, la Ville de Contrecœur a financé un projet de recherche expérimental avec un produit en développement, le Fraxiprotec.

Ce produit est un piège attirant les agriles adultes et qui les contaminent avec un champignon minuscule. Ce dernier va s’accrocher à la carapace de l’insecte et est dispersé lors de l’accouplement. Après quelques jours, l’insecte meurt en raison du développement du champignon. Le projet pilote a été déployé au parc Cartier-Richard puisqu’il possède la plus grande concentration en frêne de la Ville.

Le nouveau produit a eu de bons résultats et sera mis en marché prochainement. Malgré les résultats prometteurs et les forts taux de mortalité des agriles (près de 40 %), le produit n’a pas la faculté d’immuniser les arbres contre les dommages en continu de plusieurs générations d’agriles.

Remplacement des frênes sur notre territoire

Bien que le dépérissement des frênes ait pris plusieurs années supplémentaires comparativement aux frênes non traités sur notre territoire, plusieurs ont subi des dommages et en mourront malheureusement.

Environ une dizaine des frênes morts ou en mauvaise condition ont été retirés entre 2019 et 2020 à Contrecœur. Une trentaine de frênes seront retirés en 2021 et 2022. Ultimement, la Ville prévoit abattre tous les frênes sur son territoire et les remplacer par d’autres essences.

Depuis 2017, de nombreuses plantations d’arbres autant dans les secteurs résidentiels que dans nos parcs municipaux ont été réalisées afin de garder les espaces verts bien végétalisés sur notre territoire. Au total, 2203 arbres ont été plantés. La Ville effectue également depuis trois ans une distribution d’environ 200 arbres auprès de ses citoyens.

Dépliant – Agir contre l’agrile 

Formulaire de déclaration volontaire – présence de frêne sur votre propriété

Règlement 1006-2015 relatif à la lutte contre la propagation de l’agrile du frêne


Depuis septembre 2014, la Communauté métropolitaine de Montréal s’est dotée de la Stratégie métropolitaine de lutte contre l’agrile du frêne, qui vise à assurer une coordination métropolitaine, en complémentarité avec les actions des municipalités afin de rendre plus efficace la lutte contre cet insecte nuisible sur le territoire du Grand Montréal. Afin de comprendre cette problématique, ainsi que d’exposer les différents moyens mis en place pour contenir l’épidémie, consultez ICI la vidéo réalisée par la CMM, en collaboration avec l’UMQ.

Banniere_Agrile_950x290