TÉLÉPHONE: 450 587-5901 | HEURES D'OUVERTURE

Zones de conservation sur le territoire de Contrecœur

A+ A- A

La superficie des aires de conservation sur le territoire de Contrecœur est de 267 hectares. La préservation des boisés existants et le reboisement de certains secteurs sont des actions environnementales importantes posées par le conseil municipal qui souhaite ainsi atteindre les objectifs de son premier Plan d’action en développement durable, adopté en 2019.

L’environnement ; une priorité

Parmi les actions réalisées dans les dernières années, rappelons la plantation, en 2019, de 811 arbres et 796 arbustes dans différents parcs, zones de conservation, zones tampons et sur certaines rues de nouveaux quartiers en utilisant le Fonds de l’arbre. En mai de la même année, la Ville avec Logistec, le Port de Montréal et Arbres Canada avait procédé à l’ajout d’une cinquantaine d’arbres aux parcs Cartier-Richard et Joseph-Emilien-Chaput.

L’année précédente, encore grâce à son Fonds de l’arbre, une plantation de plus de 2 300 arbres avait été effectuée sur le territoire dans la zone de conservation Jeanne-Cartier et celle le long de l’A-30. Nous nous rappelons aussi que lors de la première édition de la Fête de l’environnement de la Ville de Contrecœur en 2018, le Port de Montréal a fait un don aux Contrecœuroises et Contrecœurois de 350 arbres pour souligner son 350e anniversaire. En 2019, la Ville organise de nouveau la Fête de l’environnement et elle remet alors 177 arbres et 100 sacs de semences à des citoyens. En 2020, la pandémie ne permettant pas de tenir des événements, le conseil municipal tient tout de même à maintenir son Programme de don d’arbres qui lui permettra d’offrir 175 arbres et le maintiendra en 2021.

L’année 2019 a aussi été marquée par de grandes acquisitions en aires protégées, dont la donation de l’Îlet-du-Moulin-à-Vent-de-Contrecœur par la citoyenne Suzanne Parmentier. Soulignons aussi l’acquisition, en copropriété par la Ville de Contrecœur et Nature-Action Québec (NAQ), de deux nouveaux lots de zones de conservation d’une superficie de 15 hectares pour le Parc régional des Grèves (section Contrecœur). Cette acquisition s’inscrivait dans le cadre de la Trame verte et bleue du Grand Montréal et représentait un investissement total de plus de 190 000 $.

La dernière action de la Ville en lien avec son Plan d’action en développement durable s’est concrétisée en juillet 2020 grâce à la création d’une forêt nourricière au parc Amable-Marion. Ce projet avait été proposé par des citoyens dans le cadre du premier budget participatif de la Ville de Contrecœur qui s’est déroulé en 2019. Il consistait en la création d’une forêt avec des petits arbres fruitiers et des jardins urbains sur l’ensemble du territoire à des endroits déterminés. En 2020, il y a eu une plantation de 500 arbres sur le territoire avec Arbre-Évolution dont la zone de conservation Barbe-Denys-De la Trinité (5,7 M pi2) en plus d’une plantation municipale d’une vingtaine d’arbres.